Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Enseignement et pedagogie

 

 

 

"Je donne ce que je reçois et ce ce que j'ai pu reçevoir. Mon enseignement resulte des rencontres, expériences et formations qui ont jalloné mon parcours"

 

 

 

 

 

 

 

Mon enseignement en danse Africaine a été marqué par la rencontre de la grande chorégraphe ELSA WOLLIATON ainsi que KOFFI KOKKO et par tout le travail effectué en Afrique dans les différentes compagnie artistiques.

 

 

 

Ces différentes formations vont donner un travail de la danse africaine axé sur  plusieurs thèmes:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La repetition

 

 

La répétition est une des règles fondamentales, elle est une loi universelle.

 

La nature se répète, du moins les phénomènes naturels se répètent, l'éternel recommencement des saisons reste l'exemple le plus instructif.


La nuit et le jour obéissent à la même règle.

 

L'homme, quelque soit sa culture, son instruction, ses origines est obligé de se répéter pour vivre.

 

 

 

 

 

L'enracinement à la terre

 

Dans la pratique, le début du travail du danseur consiste à prendre le rythme dans les pieds et marcher en cadence. Donc le rythme de la percussion est repris dans les pieds qui martèlent le sol. Trouver cette pulsation de base, c'est faire l'expérience du plaisir de se sentir relié à la terre, le corps s'enracine et le mouvement prend sa forme. S'enraciner à la terre c'est puiser l'energie du sol pour la deployer.

 

 

 

La musique, le rythme

 

 

On ne peut dissocier la danse du tambour. Il faut comprendre le rythme pour entrer en communication avec lui. C'est lui qui donne toutes les indications, les changements de pas.

 

Le danseur entre dans la musique, le musicien sent dans quel état est le danseur. Le tambour, dont le son est si proche de la pulsation cardiaque, réactive l'élan vital en réactualisant le bain sonore originaire, le battement du coeur maternel perçu par le foetus.  Il réveille le rythme pulsionnel interne.

 

 

 

 

Le dispositif danse et rythme est un moyen de recréer les conditions d'un vêcu sécurisant qui constitue un substrat essentiel

   ( la chaleur et le confort de la première relation à la mère) .
En effet le rythme et tout particulièrement celui de la percussion est un facteur important car il réactive l'empreinte sensorielle archaïque de l'époque où l'enfant entendait le duo des deux coeurs, le sien et celui de sa mère.

 

 

 

 

L' Improvisation

 

L'improvisation développe le sens du rythme, conduit le danseur à un meilleur équilibre entre le physique et l'intellect et réveille chez lui un esprit d'initiative et d'invention.

 

En effet, la présence de plusieurs danseurs ou danseuses au cours de fêtes, provoque une émulation qui favorise beaucoup l'improvisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0